Archive for the ‘jeux’ Category

Pandémie – le jeu

Tuesday, August 31st, 2010


Pandémie

Petite présentation de ce jeu de plateau que je trouve particulièrement innovant. Tout d’abord, introduisons le contexte : quatre pandémies viennent de se déclarer aux quatre coins du globe (ça tombe bien). Les joueurs incarnent une équipe et doivent combattre les maladies et trouver les remèdes correspondants.

Ce jeu est assez remarquable car il est coopératif : tout le monde gagne ou tout le monde perd. Chaque joueur a un rôle avec chacun un avantage particulier. Le chercheur est capable de trouver plus vite un vaccin, l’expert en opérations est capable de faire bouger les autres joueurs, … mais les rôles sont distribués aux hasard, chaque partie aura une approche légèrement différente.

Les mécanismes du jeu sont bien pensé :

Chaque joueur a quatre actions par tour : se déplacer, échanger des cartes, construire une station de recherche, découvrir un remède, traiter ou éradiquer une maladie. Après il pioche dans la pile Joueur et il joue le rôle de l’Infecteur : il tire plusieurs cartes dans la pile Infection.

Lorsqu’une infection a lieu dans une ville, on augmente le compteur sur cette ville, au bout de quatre, c’est l’éclosion : l’infection se propage sur les villes voisines et on remet la défausse au dessus des cartes : le stress va monter assez vite car les villes infectées sont celles qui auront le plus de chance d’être à nouveau infectées !
A noter qu’il existe aussi des cartes épidémies disséminées dans la pioche joueur : ces cartes infectent des villes saines au bord de l’éclosion et on remet la défausse Infection sur le dessus de la pile.

Pour gagner, il n’y a qu’une manière : éradiquer les quatre maladies. Et il est facile de perdre : tout les compteurs d’une couleur épuisé, avoir 6 éclosions, la pioche joueur épuisé. Le temps moyen d’une partie est de 1 heure, et lorsqu’une partie est gagnée, c’est très souvent sur le fil du rasoir !

A noter la publication prochaine d’un jeu coopératif du même auteur, l’Île Interdite.


Pandémie a inspiré Infection Express : même mécanisme mais utilisant des dés de couleurs pour jouer en solitaire. Il existe aussi un module pour Vassal pour jouer directement sur son PC ou Mac (seul regret, la carte européenne n’est pas très pratique pour des écrans type 16/10).

Pandémie sur le web :
Pandémie chez l’éditeur
Pandémie sur TricTrac

Infection Express sur le web:
Infection Express (VO), règles VF disponibles
Infection Express pour VASSAL
Le moteur VASSAL (JAVA nécessaire)

The Witcher & Torchlight

Sunday, August 29th, 2010

Voilà, les vacances sont bien entamées, et malgré les quelques travaux d’aménagements, j’ai trouvé le temps nécessaire pour finir :

The Witcher
Bonne claque au niveau du scénario, mature & sombre, ainsi qu’au niveau des choix entre l’Ordre, les Rebelles et la neutralité. Le jeu reste très beau malgré ses quelques années.
Voici la fin auquel j’ai eu droit :

Torchlight
Bon petit jeu, bon côté scénario, c’est un peu le néant & côté hack’n’slash, ça reste assez répétitif (et sans doute mal équilibré), heureusement que je savais que je parcourais les derniers niveaux sinon j’aurais abandonné. Je n’ai pas eu le courage de refaire une partie, et comme Torchlight 2 est prévu et sera multijoueur…

Voici mon personnage :

Amnesia – Teaser

Sunday, August 29th, 2010

Un jeu (multi plateforme) qui innove !

Cf preview sur nofrag.com : http://nofrag.com/2010/jui/23/35010/

Un 24 septembre

Tuesday, June 22nd, 2010

Linux embarqué

Sunday, March 21st, 2010

Après avoir reçu ma Fonera 2.0n, j’ai décidé de faire le point sur mes différents appareils vitaminés au Linux :

Fonera 2.0n, Alix 2c3 et Dingoo A320

Donc voici la Fonera 2.0n, basé sur la distribution OpenWrt. Fonera fourni un firmware avec ssh ouvert pour permettre une administration ou des développements directement en situation, et le lien nécessaire pour le développeur.

Fonera 2.0n

Ensuite, voici une Alix 2c3 de PcEngines. Un certain nombre de distribution Linux/OpenBSD est possible, j’ai opté pour une OpenWrt, étant l’une des plus actives et supportant bon nombre de matériels. En étant basé sur une carte Compact Flash, l’installation se passe sans souci (avec dd sur votre PC par exemple) et de plus, comme c’est une architecture x86, OpenWrt permet de générer une image disque pour VirtualBox, permettant de tester très rapidement (en plus de la solution standard du NFS).

Alix 2c3

Et enfin, une A320 de Dingoo, une console chinoise de bonne qualité, avec une distribution nommée Dingux. L’installation est un peu plus douloureuse mais on arrive à s’en sortir sans trop de souci. Voici quelques liens : Dingux Intégrale v2 (comprenant tout ce qu’il faut pour installer et préparer sa miniSD) et la toolchain.

Dingoo A320

Shadowgrounds – Survivor

Monday, January 4th, 2010

Avec la période de promotion qui vient de s’écouler pendant ce mois de décembre sur les plateformes de jeu, j’ai fait l’acquisition sur  Impulse de Shadowgrounds Survivor, inspiré fortement d’Alien Breed, avec  un soupçon de JDR. Le scénario reste anecdotique : survivre à l’invasion alien.

L’action se déroule en même temps que les évènements de Shadowgrounds à travers trois personnages : un marine, une sniper et un p. Chacun a des  armes et des améliorations différentes ainsi que ses propres spécialités (radar, …). Au final, on se retrouve à avoir quasiment  tout débloqué vers le dernier tiers du jeu . Concernant le gameplay, l’action est bien rendu et les zones où l’on doit tenir à des vagues d’aliens sont intenses.
Les graphismes sont excellents sur ma machine (un Q8600 avec une nVidia GTX200) avec un rendu très sombre, des jeux de lumières réussis et (parfois) oppressant.

Par rapport au premier opus, le principal regret est l’absence des boss de fin. Une durée de vie plus importante aurait été le bienvenue, (au cours du jeu, on débloque des nouveaux modes de jeu: ). Il y a aussi un problème de chargement de l’avant dernier niveau fait crasher le jeu, heureusement il existe un “workaround” disponible ici.

Je conseille donc ce jeu d’action à petit prix.

Cours d’histoire pour Rogue

Thursday, May 7th, 2009

rogue screenshotGamasutra vient de publier un petit historique sur Rogue, l’ancêtre de tous les roguelikes, de Angband à Nethack en passant par l’ovni Dwarf Forteress (petit test disponible sur www.jeuxlinux.fr), ces jeux qui ont conquis le coeur de nombreux geeks. Petit cadeau, et encore plus intéressant, ce sont les commentaires des différents intervenants de l’époque qui évoque le droit d’auteur, la fuite des fichiers sources, le Rog’o’matic